Universite Populaire Agglomeration Moulinoise

Accueil » Conférences

Conférences

Les jeudis de l’UPAM : CONFERENCES à 18 h 30
Amphithéâtre de l’ESPE (ex IUFM)
28 Rue des Geais, 03000 Moulins

———-

13 octobre 2016La voie du Hare Krishna

10 novembre 2016Comment construisait-on avant la création du système métrique ?

24 novembre 2016Djihad et jeunes

8 décembre 2016Une histoire de la famille

12 janvier 2017L’état des religions dans le monde

26 janvier 2017L’Enfant dans la Grèce antique

9 février 2017Au temps des loups en Bourbonnais

16 mars 2017Le féminin dans le sacré

6 avril 2017Sur les pas de Vincent Van Gogh

 

Voir également les cours et modules

 

Ce diaporama nécessite JavaScript.


 

La voie du Hare Krishna

(13 octobre 2016)

Monsieur David FRAPET, docteur en histoire droit et écrivain

L’Hindouisme est une religion pratiquée essentiellement en Inde par 900 millions de personnes. L’hindouisme, qui est une spiritualité plusieurs fois millénaire, se décline en de nombreuses écoles de pensée qui divergent entre-elles. La doctrine hindouiste la plus connue en Occident, enseigne que Brahma a créé le monde, que Vishnu le maintient et que Siva le détruit, et cela, de cycles en cycles. Mais l’Ecole Krishnaïste (qui est entrée en Occident à partir de 1965) est un Monothéisme qui professe que Dieu est Unique en la Personne de Sri KRISHNA.

Au cours de sa conférence, M FRAPET nous présentera les principaux piliers de la doctrine du Hare Krishna, en s’appuyant notamment sur la Baghavad Gita ( Chapitre 15- verset 15) : «  Je [ Krishna] me tiens dans le coeur de chaque être, et de Moi, viennent le souvenir, le savoir et l’oubli ».

 


 

Comment construisait-on avant la création du système métrique ?

(10 Novembre 2016)

Monsieur Jacques PINCE, Proviseur

Pourquoi les cathédrales gothiques par exemple ont-elles de telles similitudes architecturales, avec quelles mesures travaillait-on, élaboration de la « quine »(ou la quinte) comment calculer le Nombre d’Or, la divine proportion et quel était l’emploi de la corde à treize nœuds ?

Conférence illustrée de nombreux graphiques et même participation du public à une partie de la démonstration.


Djihad et jeunes

(24 Novembre 2016)

Général Gérard DÉANAZ

Le recrutement (modalités, conditionnement, cibles, …)
Les acteurs (les jeunes, la tranche d’âge « la plus sensible », le(s) milieu(x) social (sociaux) le(s) niveau(x) d’étude, …)
L’engagement dans le djihad (motivations = pourquoi, comment = départ au Moyen Orient, actions en Occident, …)
Comment lutter contre « l’embrigadement » et/ou « déradicaliser » les personnes recrutées


Une histoire de la famille

(8 Décembre 2016)

Monsieur NAUDY, Professeur

La famille est le groupe social le plus ancien de l’Humanité. Si, aujourd’hui, elle paraît en crise, ce n’est pas du fait de la variété de ses formes actuelles (homoparentale, recomposée, monoparentale, d’accueil…), mais d’un certain nombre de transformations progressives, liées principalement à l’évolution de notre rapport au couple, à nos valeurs et croyances modifiant la place de l’enfant.
Tout autant qu’à l’affirmation du droit, la prégnance de l’économie libérale qui affectent en profondeur les individus. La famille se construit toujours en relation avec la société. Elle y participe, comme elle permet encore de s’en protéger. Cependant, elle en découle aujourd’hui, plus qu’elle ne la transforme.
C’est de cette histoire mitoyenne, illustrée par des exemples comparatifs pris dans les temps plus anciens, dont il sera ici question.


L’état des religions dans le monde

(12 Janvier 2017)

Monsieur Jean-François LAMPIN, Proviseur

L’actualité la plus récente nous montre que, contrairement à ce que l’on peut percevoir de nos sociétés sécularisées, l’appel du sacré ne faiblit pas dans le monde. Cependant le fait religieux y connaît des fortunes diverses.

Après une rapide étude de l’implantation des grandes religions planétaires et de leur poids démographique, nous analyserons les spécificités de chacune d’entre elles aujourd’hui. Nous terminerons par l’exposé de deux grandes problématiques : les restrictions à la liberté de croire et la résistance des minorités.


L’Enfant dans la Grèce antique

(26 Janvier 2017)

Madame Christiane ODOUL , Professeur de Lettres classiques

L’éducation des enfants grecs de l’Antiquité était-elle si différente de la nôtre ?

Mis à part l’enfance de quelques dieux et héros, excepté aussi le domaine de l’école, le sujet de l’enfant en Grèce antique était peu documenté, mais depuis une vingtaine d’années, les recherches se sont étoffées, et l’étude du monde de l’enfance s’enrichit constamment des données de nouvelles fouilles. Les textes anciens, les peintures sur vases et l’archéologie funéraire apportent aussi des réponses.

Nous évoquerons les rites associés à la naissance d’un enfant, son acceptation dans la famille puis dans la cité n’allant pas de soi. Puis la petite enfance, les jouets, les premiers enseignements. Enfin, par le biais des stèles funéraires, nous évoquerons la mort d’un enfant.

Evoquer le jeune enfant dans l’Antiquité grecque, c’est s’intéresser à la vie quotidienne, à la famille (rôles du père et de la mère), mais aussi aux fondements juridiques de la famille dans la cité et à la notion de citoyenneté, sans perdre de vue la diversité des cités-états qui composaient alors la Grèce antique, en particulier Athènes et Sparte. (Conférence illustrée par un diaporama)


Au temps des loups en Bourbonnais

(9 Février 2017)

Monsieur Frédéric PARIS, Président de « La Chavannée » (Arts & Traditions Populaires en Bourbonnais)

Aujourd’hui comme hier, le loup arpente nos imaginaires. Depuis la fin des guerres de Religion jusqu’aux années 20, il a traversé les terres du Bourbonnais, laissant dans les archives et la mémoire paysanne des traces durables. Prédateur redouté, le loup a suscité une réelle frayeur dans les populations rurales, jusqu’à être diabolisé.
Les relations conflictuelles entre l’homme et l’animal seront évoquées à travers une iconographie commentée, de la louveterie aux derniers fauves, en passant par les contes et légendes, la toponymie, la tradition orale


Le féminin dans le sacré

(16 Mars 2017)

Monsieur Jean François LAMPIN, Proviseur

Les grandes religions font la part belle au masculin en représentant leurs dieux comme des hommes. Il n’en a pas toujours été ainsi et, même aujourd’hui, le féminin trouve sa place dans le sacré. Comment peut-on expliquer cette évolution qui conduit de la déesse-mère préhistorique au puissant dieu mâle de l’Ancien Testament ou à celui du Coran ?
La présentation de cette analyse anthropo-historique nous aidera à y voir plus clair.

 


Sur les pas de Vincent Van Gogh

(6 Avril 2017)

Monsieur Jean Philippe DEGRAEVE, Peintre et Enseignant

Je vous propose de découvrir l’œuvre picturale et graphique de Vincent VAN GOGH à travers un voyage de ville en ville. De Groot-Zundert aux Pays-Bas à Auvers-sur-Oise en France, nous le suivrons pas à pas.

Ainsi nous allons rencontrer des personnalités diverses et variées comme son frère Théo, marchand d’art, le docteur Paul GACHET ou bien encore son ami peintre Paul GAUGUIN

VAN GOGH a réalisé plus de deux mille œuvres d’art et ses expositions attirent des foules entières de passionnés et de curieux.

Je vous invite à partager un moment tout en couleurs avec cet artiste au destin hors du commun et qui a engendré une œuvre rare, puissante et lumineuse.

 

Tarif adhérent : 3,50 € – Tarif non adhérent : 5 €

 

 

 

%d blogueurs aiment cette page :